9.3.06

A luz e as descrições da luz

"On eût dit qu'avant de mourir le soleil rejetait les combinaisons trop raffinées de teintes et semait toutes les couleurs principales de son prisme. Son dernier présent sur la terre, après la chaleur et la lumière, c'étaient des couleurs enfantines. Bientôt le monde ne fut plus éclairé que par du violet, de l'indigo, de l'orangé: la lumière, cadavre étincelant, se décomposait. Puis l'aubergiste vît le soleil disparaître; un peu d'écume jaune marqua au coin la fin de son apoplexie. et la terre enfin seule commença à vivre pour elle même."

Maurice Blanchot, in "Thomas l'Obscur, Première version, 1941", Ed. Gallimard, Paris, 2005.

(No seguimento disto, claro).

Sem comentários:

Publicar um comentário

Não prometo responder a todos os comentários, mas prometo que fico grato por todos.