23.5.14

Post très important sur une partie de l'anatomie féminine

Venons-en donc aux nibards (ayant déjà passé en revue les gambettes, les mirettes et toutes ces choses qui font d'une gonzesse une nana et d'un gars un godelureau).

Point n'importe qu'ils soient grands, petits, moyens, tombés, droits, en forme de pomme, poire, pastèque ou raisin, bruns, roses ou jaunes. Les grands ont, certes, quelques avantages; les petits en ont deux: le défi qu'ils nous posent et le plaisir de les voir éclore. Deux petits rochers qui naissent du désert, quoique désert n'est pas le mot. Bien au contraire.

Un sein doit remplir la main d'un honnête homme. Le reste est superflu (ou super, selon certains; et flou, selon d'autres). Je suis pour les choses claires et nettes. Ni super ni floues. A la bonne mesure.